Biodiversité chez les poissons

Rédigé par Aquideas Aucun commentaire
Classé dans : Environnement Mots clés : climat espèce développement

     Selon le dernier numéro de la revue Science&Vie1, on constate qu’avec le réchauffement climatique plus d’espèces de poissons apparaissent dans les mers septentrionales, c’est-à-dire les plus froides de l’hémisphère nord.

     Ainsi en relevant les filets de chalutiers, des chercheurs norvégiens de l’Université Nord ont observé une plus grande variété d’espèces sur le temps durant un quart de siècles2 : plus d’un tiers des espèces de poissons recensées dans les eaux plus tempérées sont devenues plus communes dans les écosystèmes arctiques et subarctiques.

     De plus, plusieurs espèces d’eaux froides se sont faites plus rares, certaines sont même en voie de disparition. C’est notamment le cas de la morue dont les expéditions pour la pêcher furent si importantes entre les 17e et 20e siècles3 (réduction drastique de son habitat).

     En 2022, l’un de ces chercheurs4 avait déjà étudié les effets du réchauffement climatique sur la croissance maximum de plusieurs espèces de poissons marins, crustacés et calmars en Nouvelle Zélande. Il avait ainsi observé une réduction sur la taille de ces animaux océaniques.

     Cette prise de conscience est particulièrement importante afin de déterminer les zones à risque, afin de la protéger plus spécifiquement, surtout si les espèces mises en cause font l’objet d’une exploitation !

______________________

1  N°1267 d’Avril 2023.

2  Précisément entre 1994 et 2020 (étude menée par Francesc Gordŏ-Vilaseca à Bodø).

3  Convoitées par certains peuples européens, comme les français, irlandais et portugais.

4  En team de 5 personnes (avec Charles Patrick Lavin, Fabrice Stephenson, Zhiyuan Shi og & Mark John Costello).

Quelle est le deuxième caractère du mot ldt81p3 ?

Fil RSS des commentaires de cet article