AQUIDEAS

Huîtres & Crevettes

Quelques citations (4)

Rédigé par Aquideas Aucun commentaire

     Il y en a qu’on approuve volontiers de par le parcours suivi tout le long de sa vie. En voici quelques-unes qui ont été expérimentées ou qui se sont révélées de bons conseils :

N’aie pas peur d’avancer lentement. Aie peur de rester immobile.”

Proverbe chinois

不怕慢, 就怕停

[ Dans l’évolution d’une carrière, l’inaction est le pire des choix. Prendre des risques amène la plupart du temps de bonnes surprises. Bien entendu, il faut savoir calculer pour ne pas s’engager dans une possible impasse (voie qui n’aboutit à rien de concret sur le long terme). Peu importe si l’adaptation est longue ou très rapide, l’essentiel est d’oser agir. Vous verrez que vous ne le regretterez jamais, car même dans une expérience négative, on apprend toujours. Ce proverbe nous rappelle aussi d’être patient et que certaines choses prennent du temps. Un progrès lent est tout de même un progrès, mais le résultat en vaut souvent la chandelle.

Exemple par lequel nous sommes passés : Longues études académiques (BAC+10) → Formations & training dans plusieurs pays (cela prend parfois beaucoup de temps et quelques dépenses) → Consultances & missions techniques en Europe, Amériques, Asie & Afrique ...pour aboutir à un business privé (vie professionnelle risquée, mais sans regret ; pourtant, ce n’était pas gagné, car au départ - même aujourd’hui - vous n’avez bien souvent ni les fonds, ni l’expérience et encore moins les bons contacts). ]

----------o----------

« Être libre, ce n’est pas pouvoir faire ce que l’on veut, mais c’est vouloir ce que l’on peut »

Jean-Paul Sartre (1905-1980)

Artiste, écrivain, philosophe & romancier français

[ Dans la vie professionnelle, cette citation est de rigueur : appliquez-vous à ce que vous êtes en mesure de faire et vous vous sentirez libéré. Évidemment, vous vous donnerez plus de chance de faire plus, si vous avez acquis quelques expériences, car dans la vie il ne faut jamais perdre son temps.

Exemple par lequel nous sommes passés : longue prospection (car beaucoup de détails ne convenaient pas) → achat de marais abandonnés qu’il a fallu restructurer lentement (car lié au développement du réseau commercial) → ferme inondée en 2010 (il a fallu se reconstruire) → vol de notre tracteur en 2015 (il a fallu en acheter un autre) impact de la Covid en 2021 (absence de clientèle) aboutir à une certaine stabilité (même si celle-ci reste toute relative parce qu’on voit les budgets familiaux se resserrer, le changement climatique qui affecte les cycles biologiques et les nouvelles générations qui sont attirées vers d’autres façons de consommer) ]

----------o----------

Le succès ne consiste pas à ne jamais faire d’erreur, mais à ne jamais faire la même erreur deux fois

George Bernard Shaw (1856-1950)

Écrivain, dramaturge, critique musical & scénariste britannique

[ Il faut toujours apprendre de ses erreurs, ne pas les répéter et ne surtout pas culpabiliser si jamais on en fait (ce qui est parfaitement humain). On grandit toujours lorsqu’on peut tirer une leçon de ses bêtises. Ainsi, le développement de son business ne pourra qu’en bénéficier )

Exemple par lequel nous sommes passés : au début de la restructuration de notre ferme, il fallut refaire le fond des étangs afin d’être mieux adaptés à un élevage de gambas et à un long affinage d’huîtres (confirmé plus tard). En se déplaçant sur 5 grands patins de chêne, la pelleteuse (poids : 5,2 tonnes) glissa (à cause de l’eau) une première fois hors des patins et s’enfonça dans la vase (1). Des voisins agriculteurs/ostréiculteurs, avec qui nous avions noué de bonnes relations, nous sortirent de ce mauvais pas.

Une semaine plus tard, la pelleteuse tomba à nouveau dans la vase. Deux heures plus tard, nous parvenions à l’extraire partiellement de la vase. Nouvel appel à l’aide chez nos excellents voisins qui la remirent sur ses patins.

Un mois plus tard, la pelleteuse retomba pour la troisième fois (et ...dernière fois) dans la vase, mais cette fois nous fûmes à la hauteur pour extraire la pelleteuse complètement de la vase ...et plus jamais, il fallut déranger nos charitables voisins !

(1) L’épaisseur de cette glaise molle variait généralement entre 80-120 cm. ]

----------o----------

Il y a plus de courage que de talent dans la plupart des réussites

Félix Leclerc (1914-1988)

Auteur-compositeur-interprète, poète, écrivain, dramaturge, animateur (radio/télévision) canadien

[ Pour réussir, il faut parfois du talent, mais pas uniquement. Souvent, il faut aussi prendre des décisions courageuses, de temps en temps difficiles à encaisser ou demandant des ressources supplémentaires. Être fort et ne jamais baisser la garde ...sont des va-tout si vous pensez que vous pouvez y arriver ]

Exemple par lequel nous sommes passés : avec des connaissances (expérience), de la discipline, beaucoup de travail, de la volonté et souvent du courage, nous avons pu passer outre la plupart des obstacles pour monter le business que vous connaissez aujourd’hui. ]

----------o----------

« Le statisticien est un homme qui fait un calcul juste en partant de prémices douteuses pour aboutir à un résultat faux »

Jean Théodore Delacour (1890-1985)

Docteur en biologie/Ornithologue franco-américain

[ Combien de fois a-t’on pu observer ce dire dans des contextes les plus divers ...que ce soit en recherche « scientifique » ou à des fins « politiciennes ». Par conséquent, méfiez-vous des statistiques que l’on vous avance et n’acceptez pas tout ce que l’on vous présente sur un beau plateau d’argent ...surtout si cela vient de manipulateurs intéressés.

Exemple par lequel nous sommes passés : nous ne sommes pas ici pour pointer du doigt telle ou telle personne ou institution. Cependant, nous avons constaté trop souvent des irrégularités (pour ne pas dire des biais) dans de nombreuses analyses statistiques, aussi bien dans le secteur public que privé. Cela entraîne forcément un impact sur des décideurs. Parfois, nous avons même assisté à une dérive, contraire à l’approche scientifique, qui influençait lorientation d’un projet, d’une recherche ou d’un produit industriel ...parce qu’on souhaitait aboutir à tel ou tel « autre » résultat. Avouons-le, ceci n’est pas très honnête ...surtout vis-à-vis de sujets qui n’ont jamais fait des statistiques dans leur vie.

Mais rester « intègre » n’est pas toujours aisé, car trop souvent il y a des comptes à rendre aux mandataires/sponsors qui financent toutes ces études statistiques. ]

----------o----------

On ne fait jamais attention à ce qui a été fait. On ne voit que ce qui reste à faire

Marie (Maria Skłodowska) Curie (1867-1934)

Physicienne & chimiste franco-polonaise

[ Nous ne voyons généralement que les choses négatives et les problèmes. C’est souvent notre nature. Pourtant, il faut savoir s’arrêter un instant sur ce qui a été accompli, en retirer de la fierté et éprouver cette sensation d’accomplissement. Sans ce regard réconfortant (si l’on a su orienter sa vie), les buts fixés peuvent devenir réalité.

Exemple par lequel nous sommes passés : c’est bien vrai que lorsqu’on part de presque rien (aucune tradition familiale dans les secteurs agricole et aquacole), qu’on traverse des épreuves et difficultés (plus haut citées), lorsqu’on donne le meilleur de soi-même (parce que convaincu par le potentiel du créneau), que l’on se donne le moyen d’atteindre certains objectifs (pas seulement les ressources matérielles, mais également les facultés intellectuelles et physiques), on peut parfois se retourner et apprécier le chemin parcouru ...pour ne fût-ce que savourer un tant soit peu les acquis obtenus ...et poursuivre le travail à l’air libre dans cette belle nature. ]

----------o----------

Celui qui déplace une montagne commence par déplacer de petites pierres

Confucius (-551 à -479)

Philosophe & éducateur chinois

[ Un objectif ambitieux ne se fait pas du jour au lendemain. Dans la plupart des cas, on progresse à petits pas. On établit ainsi des étapes afin d’acquérir de l’expérience dans tous les domaines qui mèneront à ce que vous souhaitez un jour réaliser. Chaque palier aura son importance parce qu’il devra s’inscrire dans la finalité recherchée. Donc, sautez sur les opportunités de vous perfectionner et soignez-les toutes.

Exemple par lequel nous sommes passés : en ce qui concerne la commercialisation de nos produits → d’abord, exportations (2 années) ensuite, Rungis (2 années) puis, restaurants et poissonneries (2 années) après, marchés conventionnels (bio & naturel ; 2 années) ...A chaque étape, des impairs apparaissaient fort peu intéressants (vols au transport, abus de prix, mauvais payeurs, concurrences déloyales, etc.).enfin, ...vendre en direct aux magasins producteurs et sur des points de ventes éloignés ...mais ici à une clientèle essentiellement gastronome, à fort pouvoir d’achat et qui sait apprécier la valeur offerte. Par contre dans pareil cas, la valeur organoleptique (1) des produits prime sur tout autre aspect (pas question de favoriser la "quantité" au détriment de la "qualité" (2) ...ce qui n’est pas toujours facile à assurer étant donné les paramètres externes que nous subissons, comme les dérives climatiques).

(1) Ce qui est susceptible d'exciter un récepteur sensoriel, c’est-à-dire l'apparence, l'odeur, le goût et la texture d'un aliment.

(2) On ne travaille qu’en équilibre avec ce que la nature peut nous offrir (d’où l’importance d’avoir réalisé, au départ, une sérieuse prospection pour acquérir un terroir aux propriétés intéressantes). Donc, aucun apport externe : pas d’engrais, ni d’aliments industrialisés et absence totale d’antibiotiques ou traitements chimiques (ce devrait d’ailleurs être la norme dans un monde moins artificiel pour éliminer bien des maladies). ]

Classé dans : Citations Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot i2gmzkcy ?

Fil RSS des commentaires de cet article