AQUIDEAS

Huîtres & Crevettes

Les huîtres, sont-elles réellement aphrodisiaques ?

Rédigé par Aquideas Aucun commentaire

Le terme aphrodisiaque, est dérivé d’Aphrodite, la déesse de l'amour dans la mythologie grecque, assimilée à la Vénus dans la mythologie romaine.

Elle aurait eu de nombreux amants, dont notamment Héphaïstos (ou Héphaestos) - dieu du feu, de la forge, de la métallurgie et des volcans, Arès – dieu de la guerre, Dionysos - dieu de la vigne, du vin et de ses excès, de la folie et de la démesure, et Hermès - une divinité de l’Olympe et le messager des dieux, principalement de Zeus.

Selon les faits relatés, la déesse en jaillissant des écumes de la mer sur une coquille d’huître a très rapidement donné naissance à Eros !

Cela explique déjà un peu cette dérivation.

Mais d’où vient cette réputation légendaire ?

Déjà au temps des romains, on le croyait.

Le roi Henri IV (1553-1610) était aussi un grand amateur d’huîtres. Il en mangeait tellement qu’il eût à plusieurs reprises de mémorables indigestions dont la plus grave eût lieu en 1603.

Plus proche de nous, au XVIIIe siècle, Casanova se vantait d’en manger tous les jours une cinquantaine pour sa célèbre libido1. Il reconnu avoir séduit 122 femmes et au Volume Six de ses mémoires, il présente notamment sa propre formule : « Je plaçai la coquille (d’huître) sur le bord de ses lèvres et après un bon moment de rire, elle suçait dans l’huître, qu’elle tenait entre ses lèvres. Instantanément, je la récupérai en plaçant mes lèvres sur les siennes. »

Sans compter la publicité commerciale moderne qui en remet une couche pour attirer les néophytes !

En fait, les huîtres fraîches contiennent bien des nutriments pour l’organisme humain. C’est le cas en apport de zinc (Zn), vitamine B12, thiamine, riboflavine, niacine, vitamines C, D et E, fer (Fe), magnésium (Mg) et sélénium (Se). Tous sont importants dans le développement de la reproduction, mais également pour l’ensemble de notre santé. Une étude publiée en 2005 a même trouvé deux acides aminés2 rares, l’acide aspartique-D (D-Asp) et l’aspartate-N-methyl-D (NMDA), chez les mollusques (comme les huîtres) ayant montré – du moins chez les animaux – une augmentation dans la production de testostérones.

D’autre part sur le site WebMD, on communique qu’aucun aliment n’a été prouvé scientifiquement avoir stimulé les organes sexuels humains. Mais l’aliment (l’huître) et l’acte de la manger peuvent suggérer bien des choses en pensées, qui a son tour peut aider à désirer le corps de l’autre. Mais, cela a aussi à voir avec la forme physique de l’homme et l’état d’esprit du consommateur !

Cependant, il faut également savoir que la consommation excessive d’huîtres fraîches peut conduire à quelques effets secondaires. Car tout excès n’est certainement pas recommandable !

Ainsi, cela peut :

  1. accroître la pression artérielle – Pour ceux qui l’ont particulièrement élevée, on ne leurs recommande surtout pas d’exagérer ;

  2. augmenter la charge du métabolisme dans les reins – Les huîtres sont riches en protéines et leur métabolisme sollicite les reins, ce qui peut aussi conduire à un œdème3 ;

  3. causer des dérangements gastro-intestinaux et diarrhéesCela peut s’empirer et même dégénérer ;

  4. conduire à une faiblesse du système immunitaire – Une consommation excessive d’huîtres amènera un excès de Zn et Se, ce qui va inhiber la capacité phagocytaire4 des cellules et diminuer les propriétés bactéricides.

Par conséquent, il faut contrôler la prise d’aliments, aussi bons soient-ils, car un excès peut souvent causer des effets néfastes au corps. Dans la plupart des cas, ce n’est que la façon de penser qui est trop compliquée. Si d’aventure on cherche à solutionner des problèmes physiques, il faut résolument se tourner vers les vraies causes pour enrayer la gêne. Généralement, elle n’est pas extrême et relève de l’ordre relationnel et affectif. Ne soyez pas obsédé, car les huîtres ne solutionneront en aucun cas tous ces revers. Communiquer harmonieusement pour se comprendre est un art qui s’apprend et les petites attentions peuvent parfois déplacer bien des montagnes... :-) :-) :-)

La psychologie a bien des secrets ...qui ne sont certes pas du ressort de l’auteur ...simplement qu’on exagère un peu/beaucoup sur les propriétés de nos chers et délicieux mollusques marins !

Références :

  • Cours de nutrition animale (espèces aquatiques/marines & eaux douces), R.T. Lovell, Auburn University, 1984.

  • Cours de nutrition animale (espèces terrestres), Van Snick, IAPH, 1974.

  • Pearly wisdom: oysters are an aphrodisiac, The Sidney Morning Herald, 2005.

  • Raw oysters really are aphrodisiacs say scientists (and now is the time to eat them), A. Lusher, The Telegraph, 2005.

  • https://min.news

  • https://www.lepoissonnier.ca

______________________________

1 Désir sexuel.

2 Molécules utilisées par l’organisme pour construire des protéines.

3 Accumulation anormale de liquide entre les tissus.

4 En biologie, mécanisme de destruction de la cellule, essentiel afin d'assurer sa défense contre les agents infectieux.

 

Classé dans : Huîtres Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot 6ejxf04s ?

Fil RSS des commentaires de cet article