AQUIDEAS

Huîtres & Crevettes

HUILE de FOIE de MORUE (I)

Rédigé par Aquideas Aucun commentaire

Considérations générales et propriétés

     Vous avez certainement entendu parler ou pris une fois dans votre vie quelques gélules de foie de morue (sa forme ressemble un peu à la « bulle » d’un niveau de maçonnerie). Étant enfant, j’en recevais très rarement au sein de la famille et j’avais toujours eu beaucoup de peine à les avaler !

     Aujourd’hui, je sais que cette substance huileuse peut être un atout pour la santé. Issue du foie d’un gros poisson de mer froide, la morue (autre nom : le cabillaud ; Gadus sp.), elle a sauvé du rachitisme énormément d’enfants qui vivaient dans des conditions particulièrement défavorisées aux siècles passés. Sa présentation en gélules a du succès, même si je suis encore peu rassuré sur la qualité de son emballage synthétique souple. Mais cette huile peut aussi être emballée dans une bouteille en verre ce qui présente le gros avantage d’être plus biodisponible1. De plus, l’huile de foie de morue pourrait bien aussi aujourd’hui jouer un rôle protecteur non gligeable contre la présente pandémie de Covid-19 par son pouvoir de renforcement sur notre système immunitaire2.

     Vous pouvez aussi trouver ce type d’huile animale dans d’autres poissons comme les saumons, harengs, anchois, sardines et maquereaux. Toutefois, l'huile de foie de morue est la plus riche en vitamine D. D’autres aliments peuvent également vous fournir cette dernière tels le beurre, la margarine, le foie de veau et les œufs ...mais ici en très faibles quantité si l’on tient compte de son AJR (apports journaliers recommandés).

     Il faut noter en particulier que la vitamine D (essentiellement la D3 ou cholécalciférol) facilite l’absorption intestinale du calcium et du phosphore. Elle est également nécessaire à la fixation du calcium sur les os et de ce fait est essentielle à notre santé osseuse. Une bonne source de vitamine D se trouve dans notre peau qui est capable de la produire sous l'influence du rayonnement solaire. Ainsi, une simple exposition des mains, des avant-bras et du visage pendant 10-15 minutes par jour suffit à satisfaire nos besoins.

     L’huile s’obtient par décantation des foies de morue préalablement cuits à la vapeur et écrasés. Elle a un bon impact sur le fonctionnement du système immunitaire (mentionné plus haut), la santé des yeux (pour la vision) et la vitalité cardiovasculaire (fluidification du sang). Seule, elle ne peut cependant pas grand-chose et doit toujours agir en synergie avec d’autres éléments apportés par une alimentation variée, équilibrée et utile pour notre corps, comme par exemple le fer et la vitamine C.

     L’huile de foie de morue est à la fois riche en vitamines D et A (fonctions vitales aux annexes 2 et 3), ainsi qu’en oméga-3 (ω3) provenant principalement des acides eicosapentaénoïque (EPA ; C20:5) et docosahexaénoïque (DHA ; C22:6). Ce sont des acides gras polyinsaturés qui ne sont pas synthétisés (fabriqués) par notre organisme et qui doivent donc être apportés par l'alimentation.

Quels sont les propriétés et vertus de cette intéressante huile animale d’origine marine ?

     Ci-après, vous trouverez une synthèse sur la composition chimico-alimentaire de l’huile de foie de morue.                                   

Composants nutritionnels de l’huile de foie de morue
Valeur énergétique moyenne par portion... Kjoule 3700 – 3966,85  
...alimentaire de 100g Kcal 900 – 948,1  
% de constituants digestibles par 100g g 90,00 – 94,81  
Constituants Unité Variation Valeur moyenne
Eau     0
Protéines     0
Carbohydrates     0
Lipides g 99,7 – 100 99,8
Acides gras saturés g   22,608
Acide myristique (C14:0) g 3 – 3,7 3,09
Acide palmitique (C16:0) g 10-12,1 11,05
Acide gras (C17:0) g ? - 1,6 0,75
Acide stéarique (C18:0) g 2-2,8 2,38
Acides gras monoinsaturés g   46,711
Acide palmitoléique (C16:1) g 8 – 8,6 8,51
Acide oléique (C18:1) g 18,85 – 33,1 23
Acide eicosénoique (20:1) g 8,5 – 10,9 10,45
Acide érucique (C22:1) g 4,8 – 7,33 6,07
Acides gras polyinsaturés g 22,541 – 24,3 23,42
Acide linoléique (C18:2) g 0,94 – 2,71 1,41
linolénique (C18:3) g 0,94 – 1,79 0,985
Acide arachidonique (C20:4) g 0,67 – 0,94 0,805
Acide gras (C18:4) g   2,18
Acide gras eicosapentaénoïque (C20:5) g 6,9 – 16,4 7,75
Acide gras docosahexaénoïque (C22:6) g 9,95 – 13,5 10,46
cholestérol mg 380 – 850 510
Minéraux mg 0 – 100 1,8
Calcium mg 0,01 – ? 1,15
Sodium mg 0 – 0,1 0,02
Manganèse mg 0,001 – 0,5 0,002
Cobalt mg 0 - 0,01  
Iode μg 310 – 860 400
Sélénium μg   0,005
Vitamines      
A (essentiellement la A1 ou rétinol) μg 20000 – 30000  
  U.I. 66000 - ? 100000
D (essentiellement la D3 ou calciférol) μg 200 – 800  
  U.I. 8000 – 32000 10000
E (essentiellement l’α-tocophérol) mg 12,3 – 32  
  U.I. 18,3 – 47,7 32,63

Composition nutritionnelle de l’huile de foie de morue

  • L’huile de foie de morue offre une protection cardio-vasculaire prouvée. Elle a des effets bénéfiques notamment sur les taux de lipides sanguins (amélioration de l’équilibre du cholestérol HDL versus LDL3), la pression artérielle, l’inflammation, la fonction plaquettaire , les fonctions vasculaires et la réduction des taux trop élevés de triglycérides. En un mot, elle entretient le fonctionnement normal du cœur, notamment en maintenant une pression sanguine adéquate.

  • Elle contribue à la réduction de la calcification des vaisseaux.

  • Elle contribue également à la bonne santé des muqueuses, notamment oculaires. La vitamine A est abondamment présente dans la rétine, notamment sous formes de rétinal et rétinol. Elle est essentielle pour permettre à l’œil de s’adapter à l’obscurité. Enfin, elle a une fonction protectrice face aux dégénérescences maculaires liées à l’âge.

  • Présent dans l’huile de poisson, Le DHA (acide gras de type oméga-3) est un facteur essentiel du développement cérébral : il s’agit d’un nutriment avec des rôles à la fois structurels et fonctionnels dans le cerveau. Selon l’avis des scientifiques, il représente d’ailleurs plus de 50 % de la graisse cérébrale.

  • Les spécialistes commencent également à mettre à jour un lien entre la vitamine D et la maladie d’Alzheimer.

  • Cette huile serait également intéressante pour lutter contre la dépression. D’un point de vue nutritionnel, l'huile de foie de morue contribue efficacement aux fonctions cognitives et au bien-être émotionnel.

  • L’huile de foie de morue constitue une complémentation stratégique dans la lutte contre les douleurs articulaires. Étant donné que les personnes souffrant d’arthrite rhumatoïde ont un risque plus élevé d’infarctus et de mort cardiaque subite, l’intérêt des omégas-3 est donc double.

  • L’effet de l’huile de foie de morue sur les inflammations n’est plus à démontrer. Elle serait particulièrement utile pour réduire les inflammations qui caractérisent le diabète de type 2.

  • Elle possède aussi une action immuno-modulatrice. Elle est donc particulièrement utile dans certains troubles inflammatoires et certaines maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques, l’arthrite rhumatoïde et les maladies inflammatoires de l’intestin.

  • Des études laissent présager un rôle préventif de la vitamine D pour limiter l’apparition de l’ostéoporose et augmenter la densité minérale des os. À ce stade, l’huile de foie de morue a une utilité double. En effet, c’est après la ménopause que la majorité des femmes commence à souffrir de troubles cardio-vasculaires. Elle permet donc à la fois de prévenir l’ostéoporose et de préserver le système cardio-vasculaire.

  • Selon une étude parue en 2009, l’huile de foie de morue à une action de protection et d’optimisation face au cancer. Des chercheurs norvégiens ont effectué une grande étude (avec plus de 68 000 femmes) et ont observé que les femmes qui prenaient une complémentation quotidienne d’huile de foie de morue avaient moins de chance d’être touchées par le cancer. Des études sérieuses ont en effet démontré qu’un déficit en vitamine D était un facteur aggravant tant pour l’apparition que pour la croissance des cellules cancéreuses. De nombreuses études mettent d’ailleurs le déficit en vitamine D en cause dans l’apparition et l’agressivité de divers cancers, dont le cancer du sein, de la prostate et du côlon.

  • Des essais ont enfin démontré qu’une supplémentation en vitamine D pouvait également réduire l’incidence de plusieurs infections hivernales et augmenter la réponse immunitaire.

Sous quelle forme se prend l'huile de foie de morue ?

     En cas de carence, elle se consomme sous forme liquide, mais le goût est très désagréable et cette huile a tendance à rancir très rapidement car elle se conserve mal. Mieux vaut la consommer sous forme de capsule molle à un dosage établi par le médecin afin d’éviter tout surdosage. Mais vous avez aussi la possibilité d’obtenir cette huile en plus grosse quantité (c’est-à-dire en vrac) dans un récipient en verre tout en tenant compte des conseils donnés plus bas.

     On peut également trouver des « conserves » de foie de morue. Celles-ci se laissent manger, mais il faut savoir qu’elles sont stérilisées à haute température. Cette température rend les acides gras oméga-3 à longue chaîne beaucoup moins intéressants ...et même partiellement toxiques4. De plus, le foie de morue en conserve contient comparativement peu de vitamine D (par rapport à la vitamine A). Vous auriez besoin de manger beaucoup de foies de morue pour obtenir votre dose quotidienne en vitamine D et vous seriez alors en excès de vitamine A ! La recommandation est de ne pas en manger trop régulièrement.

     N’oubliez pas aussi que la vitamine D5 (tout comme la vitamine A6) est liposoluble c’est-à-dire qu’elle est soluble dans les graisses, et non dans l’eau (comme les vitamines B et C). Par conséquent, un surdosage peut conduire à des problèmes de santé si elle venait à être stockée en excès dans nos organes adipeux (comme les seins et les muscles) ou ceux qui traitent les lipides (comme le foie et le pancréas).

     Néanmoins, la recommandation est de diversifier son alimentation pour avoir un apport en nutriments provenant de toutes les familles d'aliments et pour assurer un bon développement du microbiote intestinal plutôt que des supplémentations. C'est cette approche qui va permettre au système immunitaire d'être mieux renforcé.

     Si vous souhaitez prendre un complément d’huile de foie de morue, ne le faites pas à la légère, selon de simples impressions. Consultez une personne de savoir en la matière : cela doit être dans tous les cas un(e) nutritionniste expérimenté(e) et compétant(e) ! En effet avec les progrès de la sciences, on découvre de plus en plus que ce que nous ingérons (alimentation) interfère dans beaucoup plus de maladies qu’on l’estimait dans les temps antérieurs.

     Néanmoins, il est important de choisir une huile de foie de morue qui contiennent une proportion de vitamines A adéquate par rapport à la vitamine D (par exemple, 850 UI7 de vitamine A et 400 UI de vitamine D, soit max. le double de la seconde). En effet, l’absorption excessive d’huile (plusieurs milliers d’UI par dose) peut vous amener à ingérer une quantité trop élevée de vitamine A et engendrer ainsi une hypervitaminose. Celle-ci aura alors des répercussions nocives comme une altération du métabolisme des os et celle d’autres vitamines liposolubles (déséquilibres entre certains ions)8.

Références :

___________________________________________

1 Une cuillère à soupe d'huile de foie de morue contiendrait plus de 130 % du maximum journalier à ne pas dépasser pour la vitamine A (rétinol). Cependant, la concentration en vitamine A est très variable d'un échantillon à l'autre avec un possible risque de surdosage si ce produit est pris en grande quantité comme source d'oméga-3 (ω3) (fonctions vitales des ω3 en annexe 1). De plus, elle peut contenir des polluants (tels le mercure et quelques pesticides rejetés en mer). Les risques peuvent donc être réduits lorsque l'huile est filtrée, raffinée ou purifiée.

2 Études menées en Norvège depuis deux ans.

3 L’huile de foie de morue permet de baisser la LDL (= niveau de lipoprotéines à faible densité ; par opposition à la HDL = niveau de lipoprotéines à haute densité) ou le niveau de cholestérol (en fait, elle permet de retrouver un meilleur équilibre entre la LDL et la HDL pour notre santé – référez-vous à l’article sur le cholestérol publié en juillet 2020).

4 Les oméga-3 sont très sensibles à la chaleur et sont même détruits à haute température ...ce qui va créer un déséquilibre dans le rapport entre les ω3 et ω6 ...qui occasionnera à son tour des dommages dans notre organisme (à ce propos, voyez les annexes 4 et 5).

5 Comme mentionné plus haut, la plus importante chez l’homme est la vitamine D3 ou cholécalciférol (C27H44O)

 

 

 

 

6 Vitamine A1 ou rétinol (C20H30O), formé avec la pro-vitamine (bêta-carotène) de certaines plantes (carotte, maïs).

 

 

 

 

7 Unités Internationales.

8 Dans les pays pauvres, la malnutrition produit un déficit chronique de vitamine A dans les populations pauvres. Des études ont montré qu’une complémentation en vitamine A (par exemple avec de l’huile de foie de morue) permet de réduire le risque d’infections dans ces pays pauvres (comme la tuberculose).

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot 2n7l5 ?

Fil RSS des commentaires de cet article